La Femme des Lumières

19-11-14

Femmes de lettres du XVIIe siècle qui ont préparé les femmes des Lumières

   Elles sont nombreuses en ce XVIIe classique et, comme bien souvent, on n'en connaît que quelques unes, avant tout Mme de Sévigné pour ses Lettres et Mme de La Fayette pour sa Princesse de Clèves.    Elles aussi méritent notre intérêt. Les intellectuelles du XVIIe siècle ici => http://ecrivaines17.canalblog.com/   
Posté par naguere2 à 08:02 - - Permalien [#]

01-02-14

Objectif du blog

Pourquoi le XVIIIe siècle ?    Le XVIIIe siècle est, selon l'expression consacrée, le "siècle des Lumières". Ces belles lumières éclairent l'entendement humain depuis l'Antiquité et ne sont jamais aussi brillantes qu'au temps de Louis XV. Michelet aurait ouvert  un cours au Collège de France par ces paroles : "Le Grand Siècle, messieurs, je veux dire le XVIIIe..."    Tout au long de son existence, l'humanité s'est principalement occupée de son esprit et de son âme. D'où la place que tiennent les lettres,... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 14:26 - Permalien [#]
05-07-15

Sel, vin et farine falsifiés (Sébastien Mercier)

   Le regrat (1) est encore ce qui tue la partie indigente des habitants de la capitale. Cette malheureuse portion achète les denrées beaucoup plus cher et n’a que le rebut des autres citoyens. N’ayant pas le moyen de faire quelques modiques avances pour se provisions annuelles, elle paie le double de ce que valent les choses. Tout est augmenté d’un tiers au moins pour cette classe infortunée qui est obligée d’avoir recours à de petits marchands qui revendent en détail ce qu’ils ont déjà acheté en détail.   ... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 12:09 - - Permalien [#]
Tags :
05-07-15

Punch et glaces (Sébastien Mercier)

   Punch    « Cette boisson, nous l’avons adoptée à l’avant-dernière paix avec l’Angleterre (1) : elle est naturalisée parmi nous : on la sert dans les cafés publics. D’abord les femmes l’ont rejetée à cause de l’haleine forte que laisse l’eau-de-vie, et l’on y employait du vin de Champagne ; mais depuis un an, les femmes qui ont pris nos redingotes, nos catogans, nos baguettes, nos souliers, boivent de l’eau-de-vie ; elle sera toujours plus saine que ces liqueurs distillées. ... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 10:04 - - Permalien [#]
Tags :
04-07-15

Conversation dans les salons parisiens (Sébastien Mercier)

   « Avec quelle légèreté on ballotte à Paris les opinions humaines ! Dans un souper, que d’arrêts rendus ! On a prononcé hardiment sur les premières vérités de la métaphysique, de la morale, de la littérature et de la politique : l’on a dit du même homme, à la même table, à droite qu’il est un aigle, à gauche qu’il est un oison. L’on a débité du même principe d’un côté qu’il était incontestable, de l’autre qu’il était absurde. Les extrêmes se rencontrent, et les mots n‘ont plus la même signification... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 16:54 - - Permalien [#]
Tags :
04-07-15

Approche du personnage d'Atala (Chateaubriand)

   Détachée de l’épopée en prose des Natchez (1826), l’histoire d’Atala (composée dès 1801) fut insérée dans l’édition anglaise du Génie du Christianisme, illustrant ainsi l’harmonie entre les scènes de la nature et les passions du cœur humain, du moins selon Chateaubriand. De retour en France, Chateaubriand publia cet épisode un an avant le Génie (1802) sous le titre Atala ou les Amours de deux sauvages dans le désert.    Pistes pour l’analyse du personnage d’Atala et sa thématique    I. Le... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 16:18 - - Permalien [#]
Tags :


03-07-15

Article "Gourmand" (Sébastien Mercier, Tableau de Paris, tome XI)

   L’incipit (qui ne figure pas ici en entier) est peut-être digne des Caractères de la Bruyère.    « J’ai rencontré un homme qui a soutenu que le plus grand des plaisirs était celui de la table. […]    Ce n’est point à l’appétit que cet homme obéit, c’est à une faim factice qu’il s’est donnée ; il sert à prouver physiquement ce que fait l’habitude, et quelle force prodigieuse ont les muscles de l’estomac ; il leur fait remporter des victoires étonnantes, jusqu’à ce que perdant un... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 17:26 - - Permalien [#]
Tags :
03-07-15

Cherté des légumes et primeurs au XVIIIe siècle (Sébastien Mercier)

   « Les légumes et les fruits, dans leur première saison, sont hors de prix. Les grands ne manquent point d’en décorer leur table, plutôt par air que par gout, car le plus souvent ces fruits ne valent rien ; mas le maître d’hôtel croirait manquer à son poste s’il n’offrait pas ces fruits acerbes, qui sont plutôt faits pour l’œil que pour le palais. Il est de la dignité surtout d’avoir des petits pois dans le temps que la nature s’obstiné à les refuser (1). Un porteur d’eau entre dans la cuisine d’un prince de... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 11:28 - - Permalien [#]
Tags :
02-07-15

Lait, laitières et engouement pour le café au lait selon Sébastien Mercier

   « Une ordonnance de police a sagement défendu d’apporter du lait dans des vases de cuivre : mais le paysan opiniâtre les a gardés chez lui ; et pour contrarier la loi, il tire le lait de la vache dans le cuivre, et le transvase au matin dans les nouveaux pots de fer-blanc.    On falsifie le lait comme le vin ; on y met de l’eau ; et la villageoise trompe la bonne foi publique, comme si elle était de la ville. Mais une faute plus grave, une cause réelle d’instabilité, c’est que le... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 17:07 - - Permalien [#]
Tags :
02-07-15

Vinaigre et moutarde du sieur Maille honorés par Sébastien Mercier

   « On les voit dans les rues avec le bonnet rouge et le tablier, roulant la brouette sur laquelle est le baril plein de l’acide salutaire, et criant : Bon vinaigre ! […] Rien n’est plus sain que le bon vinaigre. [...]    Le vinaigre a des propriétés admirables ; le plus simple est toujours le meilleur. Livrez-vous aux acides, mes chers lecteurs, et vous vous porterez bien [...].    Le coryphée des vinaigriers est le sieur Maille. C’est le génie le plus inventif en fait de... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 16:08 - - Permalien [#]
Tags :