La Femme des Lumières

01-02-15

Paroles prophétiques de Diderot : la littérature du XVIIIe siècle mène à la Révolution

   Dans une lettre à la princesse Dabskoff du 3 avril 1771, Diderot décrit le caractère antireligieux et antimonarchique de la littérature du XVIIIe siècle. Dans ces lignes prophétiques, on sent passer le vent de la Révolution prochaine :    « Chaque siècle a son esprit qui le caractérise. L’esprit du nôtre semble être celui de la liberté. La première attaque contre la superstition a été violente, sans mesure. Une fois que les hommes ont osé d’une manière quelconque donner l’assaut à la barrière de... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 11:52 - - Permalien [#]
Tags :

26-01-15

Panorama de la philosophie de l'Histoire : d'Hérodote à Raymond Aron

   Le terme histoire vient du grec istoria, « enquête », titre du livre d’Hérodote[1], considérée comme le premier historien : ce terme montre bien que l’Histoire[2] n’est pas la transcription passive des faits qui se livreraient tout prêts à l’observateur, mais le fruit d’une reconstitution active et nécessairement parcellaire. Napoléon disait que « l’histoire est un conte sur lequel on s’accorde. »     Histoire de la guerre du Péloponnèse, de Thucydide[3], est un autre texte... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 14:00 - Permalien [#]
20-01-15

Les arts et les modes de la France, facteurs de civilisation en Europe au XVIIIe siècle

   La civilisation française fut à l'origine d'un cosmopolitisme aristocratique où la langue, la littérature mais aussi la mode et les arts s'assurèrent la préférence.    « Les Français ont été, depuis plus de cent cinquante ans, le peuple qui a le plus connu la société, qui en a le premier écarté toute gêne », cite[1] Paul Hazard dans La pensée européenne au XVIIIe siècle (Fayard, 1963).       Il explique ainsi la prééminence de la France, considérée comme un idéal, dans la... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 11:34 - - Permalien [#]
19-11-14

Femmes de lettres du XVIIe siècle qui ont préparé les femmes des Lumières

   Elles sont nombreuses en ce XVIIe classique et, comme bien souvent, on n'en connaît que quelques unes, avant tout Mme de Sévigné pour ses Lettres et Mme de La Fayette pour sa Princesse de Clèves.    Elles aussi méritent notre intérêt. Les intellectuelles du XVIIe siècle ici => http://ecrivaines17.canalblog.com/   
Posté par naguere2 à 08:02 - - Permalien [#]
10-03-14

Universalité de la langue française au XVIIIe siècle

   Dans l'Europe entière, on parle français dans les milieux cultivés.  On imite la France dans tous les domaines et on peut parler d'universalité de la civilisation française.    Dans les grandes familles étrangères, les précepteurs sont français. Au collège de Bucarest, l'étude du français devient obligatoire et dure neuf ans (1774). Tous les Russes parlent français (voir les articles sur Catherine II).  Le roi Frédéric II de Prusse déclare "ne parler allemand qu'à ses chevaux." ... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 16:35 - - Permalien [#]
01-02-14

Objectif du blog

Pourquoi le XVIIIe siècle ?    Le XVIIIe siècle est, selon l'expression consacrée, le "siècle des Lumières". Ces belles lumières éclairent l'entendement humain depuis l'Antiquité et ne sont jamais aussi brillantes qu'au temps de Louis XV. Michelet aurait ouvert  un cours au Collège de France par ces paroles : "Le Grand Siècle, messieurs, je veux dire le XVIIIe..."    Tout au long de son existence, l'humanité s'est principalement occupée de son esprit et de son âme. D'où la place que tiennent les lettres,... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 14:26 - Permalien [#]


12-05-15

Le caractère des Français

   Mercy-Argenteau, ambassadeur d'Autriche en France, écrit à l'impératrice Marie-Thérèse le 28 juin 1774, un mois après la mort de Louis XV : « Quoique le caractère des Français ne soit pas porté à la méchanceté, leur légèreté et leur indiscrétion les rendent très sujets aux plus horribles noirceurs ; j’en vois journellement des exemples qui font frémir, et si je n’en étais pas le témoin, jamais je ne pourrais me figurer la possibilité des calomnies audacieuses, circonstanciées et atroces que j’entends débiter dans... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 12:29 - - Permalien [#]
Tags :
12-05-15

Le jeune Rousseau et les femmes

   Hier comme aujourd'hui, les femmes sont un vecteur d'apprentissage pour les jeunes hommes. Rousseau en témoigne ici dans Les Confessions : « Autant à mon précédent voyage j’avais vu Paris par son côté défavorable, autant à celui-ci[1] je le vis par son côté brillant.  […]    Mme de Boze était brillante et petite maîtresse. J’y dînais quelquefois On ne saurait avoir l’air plus gauche et plus sot que je l’avais vis-à-vis d’elle. Son maintien dégagé m’intimidait et rendait le mien plus plaisant.... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 12:20 - - Permalien [#]
Tags :
04-05-15

Naissance du Musée du Louvre le 8 novembre 1793

   Louis XIV choisit Versailles comme centre du pouvoir et résidence royale en 1678. Le marquis de Marigny, directeur général des Bâtiments du Roi - et frère de madame de Pompadour -, et son successeur le comte d'Angiviller (ci-contre) élaborent alors le projet de faire du Louvre un musée permanent. Le projet se transforme en loi sous la Révolution et le 8 novembre 1793 a lieu l'inauguration du nouveau musée.  
Posté par naguere2 à 11:53 - - Permalien [#]
Tags :
30-04-15

Fiche de lecture - Le Mariage de Figaro (Beaumarchais)

   Le Mariage de Figaro    - Fiche de lecture –   1 – Eléments de connaissances externes A – Rédaction, représentation, place de la pièce dans l’itinéraire de l’auteur    Le Mariage de Figaro a été représenté pour la première fois le 27 avril 1784 et a fait un triomphe. Il a été édité l’année suivante, en 1785, avec une importante préface de Beaumarchais.    Quand il fait jouer Le Mariage, Beaumarchais a cinquante-deux ans : il a déjà écrit pas mal d’autres oeuvres, dont des... [Lire la suite]
Posté par naguere2 à 16:05 - - Permalien [#]
Tags :